home
SUNDIALS IN TOURAINE AND ELSEWHERE
back to Maine et Loire


français

JARZE
The church.

-

Sorry, this page is not yet available in English version, it will be done as soon as possible.

Sur l'église de Jarzé, on peut voir de nombreux cadrans solaires, certains sont encore bien visibles, mais d'autres sont très discrets, il se pourrait même que ce ne soient que des ébauches de tracés.

Le cadran le plus visible se trouve sur un contrefort de la façade sud. Il s'agit d'une méridienne d'assez grande taille qui servait à mettre les montres et pendules à l'heure. Le cadre et les lignes horaires sont peintes mais très effacées. Le style est constitué d'un tripode métallique, il devait très certainement supporter un disque perforé qui projetait un point lumineux afin d'augmenter le contraste et faciliter la lecture de l'heure.

Sur le contrefort situé à droite du précédent cadran, il y a un autre cadran, plus effacé.

On peut voir plusieurs lignes horaires gravées dans les pierres, dont certaines ont été rebouchées, et des chiffres romains.

Le style a disparu.

Sur un autre contrefort, toujours sur la façade sud mais plus à l'est, se trouve un joli petit cadran gravé.

Les lignes horaires sont tracée dans un bandeau en forme d'arc de cercle. A noter qu'elles sont numérotées en chiffres arabes avant midi et en chiffres romains après midi.

Le style a disparu.

Sur le contrefort le plus à l'est de la façade sud, se trouvent deux autres cadrans.

Celui du haut est le plus évident, on peut encore voir un reste de style complétement rongé par la rouille.Les lignes horaires sont numérotées en chiffres arabes. Au-dessous du cadre est inscrite une date en chiffres romains, mais nous n'avons pas pu la déchiffrer.

Juste au-dessous se trouve un vague tracé de lignes horaires mais très effacé.

Sur le mur sud du choeur, près d'un escalier appelé "passage des chanoines", il y a encore deux autres cadrans.

Ils se ressemblent fortement, tous les deux déclinant du matin et en arc de cercle, mais celui du bas semble plus fini.

Les lignes horaires sont numérotées en chiffres arabes et les styles ont disparus.

A plusieurs endroits, on peut encore voir des traces qui pourraient correspondre à des implantations de styles, mais aucune ligne ou marque n'étant visible, il est difficile d'affirmer qu'il s'agisse de cadrans solaires éffacés.