Retour sommaire
CADRANS SOLAIRES DE TOURAINE ET D'AILLEURS
Retour Eure et Loir


english

CHARTRES
La cathédrale

-

Le plus connu des cadrans de la cathédrale de Chartres est bien sûr l'ange au cadran. Sur la façade sud, près du portail ouest, un ange sculpté porte dans ses bras un cadran solaire. Il s'agit d'un des plus anciens cadrans à style polaire de France, on peut lire la date 1578. En fait le cadran de l'extérieur n'est qu'une copie, l'original se trouve dans la crypte ouverte au public en été. Les lignes horaires sont tracées de 6H du matin à 6H du soir et numérotées en chiffres romains. Notez que sur ce cadran, bien que possédant un style orienté vers le pôle comme les cadrans modernes, les lignes horaires sont toutes espacées du même angle formant 12 secteurs égaux de 15°, comme sur les cadrans canoniaux.

A droite de l'ange au cadran, dans l'angle d'une fenêtre murée, on peut voir une méridienne. Il ne reste plus rien du tracé, seul subsiste le style constitué d'un disque en forme de soleil percé d'un trou par lequel la lumière passait pour former un point lumineux sur la table du cadran.

A l'intérieur, dans le transept sud, on peut découvrir le clou de la St Jean. Il s'agit d'un genre de méridienne intérieur comme celle de l'église St Sulpice à Paris. Le clou, en cuivre, est scellé dans une dalle du sol et personne n'y prête attention. Pourtant chaque année, il est éclairé par un faisceau de lumière solaire provenant du petit trou situé sur le bord droit du vitrail qui est juste au-dessus. Ce phénomène se produit à midi solaire, mais sa date est différente selon les sources, jour du solstice d'été (21 juin) pour certains ou jour de la St Jean (24 juin) pour d'autres, celà reste à vérifier.