Retour sommaire
CADRANS SOLAIRES DE TOURAINE ET D'AILLEURS
Retour Touraine


english

ANCHE
Eglise Saint-Symphorien

-

L'église d'Anché date de la fin du XII ième siècle, mais de cette époque il ne subsiste que la façade ouest et les deux premières travées.
Vue extérieure et intérieure (par le trou de la serrure!)

Sur la façade sud du clocher, on peut voir un grand cadran vertical (N°1) qui est malheureusement bien abimé. Sur un contrefort, à droite du clocher, une pierre comporte une gravure qui pourrait bien être les restes d'un cadran canonial (N°2).

Le cadran vertical.
Ce cadran vertical est déclinant de l'après-midi, c'est à dire que le mur n'est pas plein sud mais légèrement décalé vers l'ouest. Les lignes horaires sont tracées de 9H du matin à 7H du soir et numérotées en chiffres romains. Les demi-heures sont elles aussi tracées.
La ligne droite qui remonte de gauche à droite en coupant les lignes horaires est l'équinoxiale, elle représente le trajet que parcourt l'extrémité de l'ombre du style le jour des équinoxes.
En haut à gauche, on peut lire la date 1776.

Le cadran canonial.

Il se trouve sur un contrefort qui date du XV ième siècle, il s'agit donc certainement d'une pierre de remploi qui provient de la première église du XII ième dont il ne subsiste aujourd'hui que les deux premières travées côté ouest.

Cette pierre de remploi a été posée sans se préoccuper du tracé gravé dessus, le cadran canonial est donc maintenant à l'envers.

La photo du haut montre le cadran tel qu'il apparaît et la photo du bas a été redressée afin de remettre le tracé dans le bon sens.

On peut voir au moins 5 lignes partant d'un trou central peu marqué, l'extrémité de certaine ligne semble être marquée par des points.