Retour sommaire
CADRANS SOLAIRES DE TOURAINE ET D'AILLEURS
Retour navigation terrestre


english

L'ASTROCOMPASS

-

L'astro compass n'est pas un compas solaire, mais c'est aussi un appareil qui sert à se repérer grace au Soleil, la Lune ou les étoiles. Cet instrument fut utilisé par la Royal Air Force durant la seconde guerre mondiale. Tous les renseignements ci-dessous sont extraits d'un manuel d'instruction sur la navigation aérienne, datant de 1941, dont une copie m'a été fournie par l'imperial war museum de Londres.

Les photos ci-dessus ont été aimablement fournie par Bill Walton de Plymouth (USA).

DESCRIPTION

L'astro compass est constitué d'un plateau de direction (1) avec un système de visée mobile (2) fixé dessus. Le système de visée est réglé par rapport au plateau de direction de telle manière que l'angle entre sa ligne de visée et la marque "nord" sur le plateau soit égal à l'azimut du corps celeste observé. L'azimut de ce corps celeste dépend de trois facteurs:
- L'angle horaire du corps (3)
- Sa déclinaison (4)
- La latitude de l'observateur (5)
L'instrument est fait de telle façon que losque ces valeurs sont réglées sur l'astro compass (l'échelle de chacune étant clairement indiquée) et que le système de visée est aligné sur l'objet, le plateau de direction sera correctement orienté et la marque nord indique ra le nord vrai.
L'astro compass peut être mis horizontal grace à deux niveaux à bulle (6) et des vis de réglages (7). Sa base est constituée d'un plateau de direction (1) tournant librement par rapport à un repère (8). Deux échelles graduées d'angle horaire sont montées dessus, une en blans (3a) pour les latitudes nord, et une en rouge (3b) pour les latitudes sud. Ces échelles sont vérouillées ensemble et manoeuvrées par un bouton (9).

Un système de visée (2) fixé sur l'échelle d'angle horaire, possède une barre d'ombre et un écran pour une utilisation avec le soleil ou la lune (si suffisamment lumineuse) et un "vise étoile" pour les autres utilisations. Alors qu'elle est en permanence alignée avec la ligne 0°-180° des échelles d'angle horaire, la visée peut être inclinée vers n'importe quelle déclinaison entre 64° N et S. La déclinaison est lue sur un arc (4) gravé en blanc (pour les latitudes nord) et en rouge (pour les latitudes sud).

L'échelle de latitude (5), blanche pour le nord et rouge pour le sud, est ajustée par un bouton qui indique les unités de degré qui doivent être ajoutées aux dizaines marquées sur l'échelle elle-même.

Quand on utilise le soleil ou la lune, le plateau de direction est tourné jusqu'à ce que l'ombre de la barre tombe entre les lignes parallèles de l'écran.

UTILISATION
L'astro compass aide le navigateur aérien de trois façons importantes:
- Il fournit une rapide vérification de la route suivie.
- Il permet d'orienter une route demandée, indépendament du compas magnétique.
- Il peut être utilisé pour viser une direction avec précision. Si on utilise des corps célestes, ceux ayant une altitude basse donnent les résultats les plus précis, particulièrement sous les basses latitudes.

VERIFIER UN CAP
1- Mettre l'instrument en position et mettre de niveau chaque bulle à l'aide des vis appropriées.
2- Régler la latitude (au degré près)B 3- Calculer l'angle horaire local du corps céleste.
4- Régler l'angle horaire sur l'échelle appropriée.
5- Régler la déclinaison.
6- Tourner le plateau de direction jusqu'à ce que la visée soit alignée avec l'objet visé.
7- lire la direction de l'avion en face de la ligne repère.

ORIENTER UN CAP
1- Régler le cap demandé en face de la ligne repère du plateau de direction.
2- Régler l'instrument en latitude, déclinaison et angle horaire comme décrit plus haut et mettre de niveau.
3- Guider le pilote afin de tourner l'avion jusqu'à ce que l'astre selectionné vienne s'aligner avec le système de visée.
4- Maintenir le cap avec le giroscope.
5- A interval maximum de 15 minutes, vérifier le cap avec l'astro compass et modifier le cap indiqué par le giroscope si nécessaire.

IDENTIFIER UNE ETOILE
1- Mettre l'instrument en place et de niveau.
2- Tourner le plateau de direction pour afficher le cap suivi en face de la ligne repère.
3- Régler la latitude.
4- Orienter les échelles d'angle horaire et de déclinaison afin de viser l'étoile.
5- Lire l'angle horaire local et la déclinaison de l'étoile.
6- Calculer l'angle horaire de l'étoile de la façon suivante.
D'abord, calculer l'angle horaire local du point vernal en appliquant les corrections en longitude est ou ouest (à 1/2° près) par rapport à l'angle horaire du point vernal pour greenwich (lu dans l'"air almanac"). Ensuite, soustraire l'angle horaire local du point vernal de l'angle horaire local de l'étoile. Appliquer + ou - 360° si nécessaire.
7- Rechercher l'étoile dans la page intérieure de couverture de l'air almanac qui contient l'angle horaire et la déclinaison de différentes étoiles. Par exemple l'angle horaire et la déclinaison d'une étoile sont respectivement de 186° et 15°N. On verra qu'une seule étoile, Deneb, possède des valeurs qui s'en rapprochent le plus.